Printemps 2010 / Alo o Alo Aieganz / Indeterminy and body / film / performance danse

Film de Christophe Monterlos sur une idée de Valentine Verhaeghe, avec Valentine Verhaeghe, danse, performance & Volume.1 Continuum, sculpture de Silène Audibert.

Un travail d’atelier de Silène Audibert a été le prétexte d’une vidéo-performance improvisée de Valentine Verhaeghe, sur les questions de l’indéterminé, du corps et de ses représentations. Le lieu singulier choisi pour la performance est une friche industrielle où la végétation reprend ses droits. Nous sommes trois auteurs pour cette vidéo filmée et montée avec Christophe Monterlos.

A studio artwork by Silène Audibert was the basis for an improvised video performance by Valentine Verhaeghe about the indeterminate nature of the body and its representations. The unusual location chosen for this performance is an disused industrial site, where nature is reclaiming the wasteland. A three-strong team collaborated on this video which was directed by Christophe Monterlos.

.
.
Silène Audibert
Silène Audibert pratique le dessin. Dans une écriture qui jouit du décoratif et des ornements comme déguisement. Le démarrage est épidermique, le travail se situe dans le sensitif, avec présence et absence de ce corps à l’origine. Ecrire pour rendre une vue de l’esprit, et recommencer recommencer afin de saisir cette sensation. Les événements relevés, la forme, les objets, l’expérience traduite s’opèrent en combinaisons dans une série impulsée où la répétition crée une collection de formes actives.
.
.
Christophe Monterlos
Cinéaste, Chef opérateur caméra et photographe. De 1994 à 2004 Il réalise des performances vidéos live, sous le pseudo VJ Josh, dans différents festivals de musique électronique avec les association "La bande adhésive" et "La vocce de la Luna". Depuis 2004 Christophe Monterlos travaille à la réalisation de films institutionnels, en tant qu’opérateur de prise de vue, monteur, ou réalisateur.
http://www.christophemonterlos.com/
.
.
Valentine Verhaeghe
Pour l’essentiel, mes créations et mes interventions engagent un travail sur les formes de la présentation-représentation partant de ce lieu d’expériences sensibles qu’est le corps, et partant du corps en action comme médium dans une perspective élargie de l’art. Corps territoire, héritage, écran de projection, contenant d’une histoire, chair fantasmée, porteur d’une culture… de façon transversale, mes recherches s’inscrivent dans les champs de l’art contemporain activé par les paradigmes de la transdisciplinarité. J’inscris mes créations dans des processus de relation et d’ouvertures aux expérimentations du verbe, de la poésie, du son, de la vidéo (…) l’interactivité et l’intermedia sont au centre de ma pratique. La maîtrise des technologies contemporaines, comme outil, mais aussi leur portée théorique en regard au champ de l’art actuel me permettent d’envisager le multiple et ses dé-pliements possibles à partir de ces mises en espace – et ces mises en dialogue - du corps.
http://www.valentineverhaeghe.com/